Recettes de cocktails, spiritueux et bars locaux

Le paradis sur Melrose chez Hatfield

Le paradis sur Melrose chez Hatfield

Copyright © 2020 Éditions Tribune. TOUS DROITS RÉSERVÉS LE DAILY MEAL ® EST UNE MARQUE DÉPOSÉE DE TRIBUNE PUBLISHING.


Menu dégustation de Hatfield

Le menu dégustation de sept plats est délicieux et une aubaine à 79 $.

Vous obtenez essentiellement 14 plats, comme pour une table de deux, vous obtenez chacun un plat différent pour chaque plat. C'est bien préparé, la présentation est exceptionnelle, les ingrédients sont très frais et les saveurs sont bien assorties. Le rythme est à peu près correct : vous respirez un peu entre les cours mais ce n'est pas trop long, comme cela s'est produit auparavant à Patina et Providence (pas toujours, mais parfois). Le service variait de très bien à exceptionnel. Ils font un bon travail pour expliquer ce qu'il y a dans chaque plat.

Mon préféré était le hamachi croque madame, avec du prosciutto et un œuf de caille pour compenser la saveur et la texture du hamachi. Bizarrement, cela fonctionne vraiment.

Les raviolini de maïs étaient délicieux. La douceur du maïs dans les petits raviolis était parfaitement assortie à la sauce au poivron rouge.

L'apéritif de poulpe carbonisé et de calmar était également très savoureux.

Le flétan poché était très délicat, même si ce plat n'avait pas vraiment beaucoup de saveur. Ma femme l'a préféré à mon hamachi en croûte de graines de chanvre. J'ai préféré le hamachi.

Le poulet vapeur au babeurre au foie gras, ainsi que le pigeonneau au foie gras étaient de très bons plats. Comme ils ont été servis tous les deux en même temps, nous avons pu comparer. J'ai mieux aimé le poulet, même si le pigeonneau était aussi très bon. C'était la première fois que j'essayais le pigeonneau.

Le steak du hangar était parfaitement tendre et savoureux, tout comme l'agneau. Ils avaient des préparations différentes, mais les deux étaient riches en saveur.

La panna cotta était si délicate et crémeuse, et elle était parfaitement assortie à une noisette de framboises très fraîches macérées.

La crème au citron, garnie de meringue, était très citronnée. Et les myrtilles avec lesquelles il était servi étaient pleines de saveur. Il est difficile de trouver des myrtilles avec n'importe quelle saveur. Ceux-ci étaient débordants de saveur.

Et la décadence du gâteau aux truffes au chocolat (il avait en fait la texture et la richesse d'un soufflé), avec du caramel au beurre de cacahuète fondu versé au milieu était palpable.

La mousse au chocolat servie dans une petite croûte à tarte était considérée comme la pièce de résistance par ma femme, mais j'ai préféré le gâteau à la truffe.

Il y avait plus de plats, mais je ne me souviens pas de tous. Je pense que nous avons essayé la plupart des éléments du menu. Une chose concernant les portions : elles sont petites. Au début, je pensais que nous devions passer et ramasser un petit quelque chose de plus sur le chemin du retour. Mais au fur et à mesure que vous avancez dans les cours, il devient clair que ce sera en fait plus que suffisant. Ne surchargez pas le délicieux pain au fromage.


Menu dégustation de Hatfield

Le menu dégustation de sept plats est délicieux et une aubaine à 79 $.

Vous obtenez essentiellement 14 plats, comme pour une table de deux, vous obtenez chacun un plat différent pour chaque plat. C'est bien préparé, la présentation est exceptionnelle, les ingrédients sont très frais et les saveurs sont bien assorties. Le rythme est à peu près correct : vous respirez un peu entre les cours mais ce n'est pas trop long, comme cela s'est produit auparavant à Patina et Providence (pas toujours, mais parfois). Le service variait de très bien à exceptionnel. Ils font un bon travail pour expliquer ce qu'il y a dans chaque plat.

Mon préféré était le hamachi croque madame, avec du prosciutto et un œuf de caille pour compenser la saveur et la texture du hamachi. Bizarrement, cela fonctionne vraiment.

Les raviolini de maïs étaient délicieux. La douceur du maïs dans les petits raviolis était parfaitement assortie à la sauce au poivron rouge.

L'apéritif de poulpe carbonisé et de calmar était également très savoureux.

Le flétan poché était très délicat, même si ce plat n'avait pas vraiment beaucoup de saveur. Ma femme l'a préféré à mon hamachi en croûte de graines de chanvre. J'ai préféré le hamachi.

Le poulet vapeur au babeurre au foie gras, ainsi que le pigeonneau au foie gras étaient de très bons plats. Comme ils ont été servis tous les deux en même temps, nous avons pu comparer. J'ai mieux aimé le poulet, même si le pigeonneau était aussi très bon. C'était la première fois que j'essayais le pigeonneau.

Le steak du hangar était parfaitement tendre et savoureux, tout comme l'agneau. Ils avaient des préparations différentes, mais les deux étaient riches en saveur.

La panna cotta était si délicate et crémeuse, et elle était parfaitement assortie à une noisette de framboises très fraîches macérées.

La crème au citron, garnie de meringue, était très citronnée. Et les myrtilles avec lesquelles il était servi étaient pleines de saveur. Il est difficile de trouver des myrtilles avec n'importe quelle saveur. Ceux-ci étaient débordants de saveur.

Et la décadence du gâteau aux truffes au chocolat (il avait en fait la texture et la richesse d'un soufflé), avec du caramel au beurre de cacahuète fondu versé au milieu était palpable.

La mousse au chocolat servie dans un petit fond de tarte était considérée comme la pièce de résistance par ma femme, mais j'ai préféré le gâteau à la truffe.

Il y avait plus de plats, mais je ne me souviens pas de tous. Je pense que nous avons essayé la plupart des éléments du menu. Une chose concernant les portions : elles sont petites. Au début, je pensais que nous devions passer et ramasser un petit quelque chose de plus sur le chemin du retour. Mais au fur et à mesure que vous avancez dans les cours, il devient clair que ce sera en fait plus que suffisant. Ne surchargez pas le délicieux pain au fromage.


Menu dégustation de Hatfield

Le menu dégustation de sept plats est délicieux et une aubaine à 79 $.

Vous obtenez essentiellement 14 plats, comme pour une table de deux, vous obtenez chacun un plat différent pour chaque plat. C'est bien préparé, la présentation est exceptionnelle, les ingrédients sont très frais et les saveurs sont bien assorties. Le rythme est à peu près correct : vous respirez un peu entre les cours mais ce n'est pas trop long, comme cela s'est produit auparavant à Patina et Providence (pas toujours, mais parfois). Le service variait de très bien à exceptionnel. Ils font un bon travail pour expliquer ce qu'il y a dans chaque plat.

Mon préféré était le hamachi croque madame, avec du prosciutto et un œuf de caille pour compenser la saveur et la texture du hamachi. Bizarrement, cela fonctionne vraiment.

Les raviolini de maïs étaient délicieux. La douceur du maïs dans les petits raviolis était parfaitement assortie à la sauce au poivron rouge.

L'apéritif de poulpe carbonisé et de calmar était également très savoureux.

Le flétan poché était très délicat, même si ce plat n'avait pas vraiment beaucoup de saveur. Ma femme l'a préféré à mon hamachi en croûte de graines de chanvre. J'ai préféré le hamachi.

Le poulet vapeur au babeurre au foie gras, ainsi que le pigeonneau au foie gras étaient de très bons plats. Comme ils ont été servis tous les deux en même temps, nous avons pu comparer. J'ai mieux aimé le poulet, même si le pigeonneau était aussi très bon. C'était la première fois que j'essayais le pigeonneau.

Le steak du hangar était parfaitement tendre et savoureux, tout comme l'agneau. Ils avaient des préparations différentes, mais les deux étaient riches en saveur.

La panna cotta était si délicate et crémeuse, et elle était parfaitement assortie à une noisette de framboises très fraîches macérées.

La crème au citron, garnie de meringue, était très citronnée. Et les myrtilles avec lesquelles il était servi étaient pleines de saveur. Il est difficile de trouver des myrtilles avec n'importe quelle saveur. Ceux-ci étaient débordants de saveur.

Et la décadence du gâteau aux truffes au chocolat (il avait en fait la texture et la richesse d'un soufflé), avec du caramel au beurre de cacahuète fondu versé au milieu était palpable.

La mousse au chocolat servie dans une petite croûte à tarte était considérée comme la pièce de résistance par ma femme, mais j'ai préféré le gâteau à la truffe.

Il y avait plus de plats, mais je ne me souviens pas de tous. Je pense que nous avons essayé la plupart des éléments du menu. Une chose concernant les portions : elles sont petites. Au début, je pensais que nous devions passer et ramasser un petit quelque chose de plus sur le chemin du retour. Mais au fur et à mesure que vous avancez dans les cours, il devient clair que ce sera en fait plus que suffisant. Ne surchargez pas le délicieux pain au fromage.


Menu dégustation de Hatfield

Le menu dégustation de sept plats est délicieux et une aubaine à 79 $.

Vous obtenez essentiellement 14 plats, comme pour une table de deux, vous obtenez chacun un plat différent pour chaque plat. C'est bien préparé, la présentation est exceptionnelle, les ingrédients sont très frais et les saveurs sont bien assorties. Le rythme est à peu près correct : vous respirez un peu entre les cours mais ce n'est pas trop long, comme cela s'est produit auparavant à Patina et Providence (pas toujours, mais parfois). Le service variait de très bien à exceptionnel. Ils font un bon travail pour expliquer ce qu'il y a dans chaque plat.

Mon préféré était le hamachi croque madame, avec du prosciutto et un œuf de caille pour compenser la saveur et la texture du hamachi. Bizarrement, cela fonctionne vraiment.

Les raviolini de maïs étaient délicieux. La douceur du maïs dans les petits raviolis était parfaitement assortie à la sauce au poivron rouge.

L'apéritif de poulpe carbonisé et de calmar était également très savoureux.

Le flétan poché était très délicat, même si ce plat n'avait pas vraiment beaucoup de saveur. Ma femme l'a préféré à mon hamachi en croûte de graines de chanvre. J'ai préféré le hamachi.

Le poulet vapeur au babeurre au foie gras, ainsi que le pigeonneau au foie gras étaient de très bons plats. Comme ils ont été servis tous les deux en même temps, nous avons pu comparer. J'ai mieux aimé le poulet, même si le pigeonneau était aussi très bon. C'était la première fois que j'essayais le pigeonneau.

Le steak du hangar était parfaitement tendre et savoureux, tout comme l'agneau. Ils avaient des préparations différentes, mais les deux étaient riches en saveur.

La panna cotta était si délicate et crémeuse, et elle était parfaitement assortie à une noisette de framboises très fraîches macérées.

La crème au citron, garnie de meringue, était très citronnée. Et les myrtilles avec lesquelles il était servi étaient pleines de saveur. Il est difficile de trouver des myrtilles avec n'importe quelle saveur. Ceux-ci étaient débordants de saveur.

Et la décadence du gâteau aux truffes au chocolat (il avait en fait la texture et la richesse d'un soufflé), avec du caramel au beurre de cacahuète fondu versé au milieu était palpable.

La mousse au chocolat servie dans une petite croûte à tarte était considérée comme la pièce de résistance par ma femme, mais j'ai préféré le gâteau à la truffe.

Il y avait plus de plats, mais je ne me souviens pas de tous. Je pense que nous avons essayé la plupart des éléments du menu. Une chose concernant les portions : elles sont petites. Au début, je pensais que nous devions passer et ramasser un petit quelque chose de plus sur le chemin du retour. Mais au fur et à mesure que vous avancez dans les cours, il devient clair que ce sera en fait plus que suffisant. Ne surchargez pas le délicieux pain au fromage.


Menu dégustation de Hatfield

Le menu dégustation de sept plats est délicieux et une aubaine à 79 $.

Vous obtenez essentiellement 14 plats, comme pour une table de deux, vous obtenez chacun un plat différent pour chaque plat. C'est bien préparé, la présentation est exceptionnelle, les ingrédients sont très frais et les saveurs sont bien assorties. Le rythme est à peu près correct : vous respirez un peu entre les cours mais ce n'est pas trop long, comme cela s'est produit auparavant à Patina et Providence (pas toujours, mais parfois). Le service variait de très bien à exceptionnel. Ils font un bon travail pour expliquer ce qu'il y a dans chaque plat.

Mon préféré était le hamachi croque madame, avec du prosciutto et un œuf de caille pour compenser la saveur et la texture du hamachi. Bizarrement, cela fonctionne vraiment.

Les raviolini de maïs étaient délicieux. La douceur du maïs dans les petits raviolis était parfaitement assortie à la sauce au poivron rouge.

L'apéritif de poulpe carbonisé et de calmar était également très savoureux.

Le flétan poché était très délicat, même si ce plat n'avait pas vraiment beaucoup de saveur. Ma femme l'a préféré à mon hamachi en croûte de graines de chanvre. J'ai préféré le hamachi.

Le poulet vapeur au babeurre au foie gras, ainsi que le pigeonneau au foie gras étaient de très bons plats. Comme ils ont été servis tous les deux en même temps, nous avons pu comparer. J'ai mieux aimé le poulet, même si le pigeonneau était aussi très bon. C'était la première fois que j'essayais le pigeonneau.

Le steak du hangar était parfaitement tendre et savoureux, tout comme l'agneau. Ils avaient des préparations différentes, mais les deux étaient riches en saveur.

La panna cotta était si délicate et crémeuse, et elle était parfaitement assortie à une noisette de framboises très fraîches macérées.

La crème au citron, garnie de meringue, était très citronnée. Et les myrtilles avec lesquelles il était servi étaient pleines de saveur. Il est difficile de trouver des myrtilles avec n'importe quelle saveur. Ceux-ci étaient débordants de saveur.

Et la décadence du gâteau aux truffes au chocolat (il avait en fait la texture et la richesse d'un soufflé), avec du caramel au beurre de cacahuète fondu versé au milieu était palpable.

La mousse au chocolat servie dans une petite croûte à tarte était considérée comme la pièce de résistance par ma femme, mais j'ai préféré le gâteau à la truffe.

Il y avait plus de plats, mais je ne me souviens pas de tous. Je pense que nous avons essayé la plupart des éléments du menu. Une chose concernant les portions : elles sont petites. Au début, je pensais que nous devions passer et ramasser un petit quelque chose de plus sur le chemin du retour. Mais au fur et à mesure que vous avancez dans les cours, il devient clair que ce sera en fait plus que suffisant. Ne surchargez pas le délicieux pain au fromage.


Menu dégustation de Hatfield

Le menu dégustation de sept plats est délicieux et une aubaine à 79 $.

Vous obtenez essentiellement 14 plats, comme pour une table de deux, vous obtenez chacun un plat différent pour chaque plat. C'est bien préparé, la présentation est exceptionnelle, les ingrédients sont très frais et les saveurs sont bien assorties. Le rythme est à peu près correct : vous respirez un peu entre les cours mais ce n'est pas trop long, comme cela s'est produit auparavant à Patina et Providence (pas toujours, mais parfois). Le service variait de très bien à exceptionnel. Ils font un bon travail pour expliquer ce qu'il y a dans chaque plat.

Mon préféré était le hamachi croque madame, avec du prosciutto et un œuf de caille pour compenser la saveur et la texture du hamachi. Bizarrement, cela fonctionne vraiment.

Les raviolini de maïs étaient délicieux. La douceur du maïs dans les petits raviolis était parfaitement assortie à la sauce au poivron rouge.

L'apéritif de poulpe carbonisé et de calmar était également très savoureux.

Le flétan poché était très délicat, même si ce plat n'avait pas vraiment beaucoup de saveur. Ma femme l'a préféré à mon hamachi en croûte de graines de chanvre. J'ai préféré le hamachi.

Le poulet vapeur au babeurre au foie gras, ainsi que le pigeonneau au foie gras étaient de très bons plats. Comme ils ont été servis tous les deux en même temps, nous avons pu comparer. J'ai mieux aimé le poulet, même si le pigeonneau était aussi très bon. C'était la première fois que j'essayais le pigeonneau.

Le steak du hangar était parfaitement tendre et savoureux, tout comme l'agneau. Ils avaient des préparations différentes, mais les deux étaient riches en saveur.

La panna cotta était si délicate et crémeuse, et elle était parfaitement assortie à une noisette de framboises très fraîches macérées.

La crème au citron, garnie de meringue, était très citronnée. Et les myrtilles avec lesquelles il était servi étaient pleines de saveur. Il est difficile de trouver des myrtilles avec n'importe quelle saveur. Ceux-ci étaient débordants de saveur.

Et la décadence du gâteau aux truffes au chocolat (il avait en fait la texture et la richesse d'un soufflé), avec du caramel au beurre de cacahuète fondu versé au milieu était palpable.

La mousse au chocolat servie dans une petite croûte à tarte était considérée comme la pièce de résistance par ma femme, mais j'ai préféré le gâteau à la truffe.

Il y avait plus de plats, mais je ne me souviens pas de tous. Je pense que nous avons essayé la plupart des éléments du menu. Une chose concernant les portions : elles sont petites. Au début, je pensais que nous devions passer et ramasser un petit quelque chose de plus sur le chemin du retour. Mais au fur et à mesure que vous avancez dans les cours, il devient clair que ce sera en fait plus que suffisant. Ne surchargez pas le délicieux pain au fromage.


Menu dégustation de Hatfield

Le menu dégustation de sept plats est délicieux et une aubaine à 79 $.

Vous obtenez essentiellement 14 plats, comme pour une table de deux, vous obtenez chacun un plat différent pour chaque plat. C'est bien préparé, la présentation est exceptionnelle, les ingrédients sont très frais et les saveurs sont bien assorties. Le rythme est à peu près correct : vous respirez un peu entre les cours mais ce n'est pas trop long, comme cela s'est produit auparavant à Patina et Providence (pas toujours, mais parfois). Le service variait de très bien à exceptionnel. Ils font un bon travail pour expliquer ce qu'il y a dans chaque plat.

Mon préféré était le hamachi croque madame, avec du prosciutto et un œuf de caille pour compenser la saveur et la texture du hamachi. Bizarrement, cela fonctionne vraiment.

Les raviolini de maïs étaient délicieux. La douceur du maïs dans les petits raviolis était parfaitement assortie à la sauce au poivron rouge.

L'apéritif de poulpe carbonisé et de calmar était également très savoureux.

Le flétan poché était très délicat, même si ce plat n'avait pas vraiment beaucoup de saveur. Ma femme l'a préféré à mon hamachi en croûte de graines de chanvre. J'ai préféré le hamachi.

Le poulet vapeur au babeurre au foie gras, ainsi que le pigeonneau au foie gras étaient de très bons plats. Comme ils ont été servis tous les deux en même temps, nous avons pu comparer. J'ai mieux aimé le poulet, même si le pigeonneau était aussi très bon. C'était la première fois que j'essayais le pigeonneau.

Le steak du hangar était parfaitement tendre et savoureux, tout comme l'agneau. Ils avaient des préparations différentes, mais les deux étaient riches en saveur.

La panna cotta était si délicate et crémeuse, et elle était parfaitement assortie à une noisette de framboises très fraîches macérées.

La crème au citron, garnie de meringue, était très citronnée. Et les myrtilles avec lesquelles il était servi étaient pleines de saveur. Il est difficile de trouver des myrtilles avec n'importe quelle saveur. Ceux-ci étaient débordants de saveur.

Et la décadence du gâteau aux truffes au chocolat (il avait en fait la texture et la richesse d'un soufflé), avec du caramel au beurre de cacahuète fondu versé au milieu était palpable.

La mousse au chocolat servie dans une petite croûte à tarte était considérée comme la pièce de résistance par ma femme, mais j'ai préféré le gâteau à la truffe.

Il y avait plus de plats, mais je ne me souviens pas de tous. Je pense que nous avons essayé la plupart des éléments du menu. Une chose concernant les portions : elles sont petites. Au début, je pensais que nous devions passer et ramasser un petit quelque chose de plus sur le chemin du retour. Mais au fur et à mesure que vous avancez dans les cours, il devient clair que ce sera en fait plus que suffisant. Ne surchargez pas le délicieux pain au fromage.


Menu dégustation de Hatfield

Le menu dégustation de sept plats est délicieux et une aubaine à 79 $.

Vous obtenez essentiellement 14 plats, comme pour une table de deux, vous obtenez chacun un plat différent pour chaque plat. C'est bien préparé, la présentation est exceptionnelle, les ingrédients sont très frais et les saveurs sont bien assorties. Le rythme est à peu près correct : vous respirez un peu entre les cours mais ce n'est pas trop long, comme cela s'est produit auparavant à Patina et Providence (pas toujours, mais parfois). Le service variait de très bien à exceptionnel. Ils font un bon travail pour expliquer ce qu'il y a dans chaque plat.

Mon préféré était le hamachi croque madame, avec du prosciutto et un œuf de caille pour compenser la saveur et la texture du hamachi. Bizarrement, cela fonctionne vraiment.

Les raviolini de maïs étaient délicieux. La douceur du maïs dans les petits raviolis était parfaitement assortie à la sauce au poivron rouge.

L'apéritif de poulpe carbonisé et de calmar était également très savoureux.

Le flétan poché était très délicat, même si ce plat n'avait pas vraiment beaucoup de saveur. Ma femme l'a préféré à mon hamachi en croûte de graines de chanvre. J'ai préféré le hamachi.

Le poulet vapeur au babeurre au foie gras, ainsi que le pigeonneau au foie gras étaient de très bons plats. Comme ils ont été servis tous les deux en même temps, nous avons pu comparer. J'ai mieux aimé le poulet, même si le pigeonneau était aussi très bon. C'était la première fois que j'essayais le pigeonneau.

Le steak du hangar était parfaitement tendre et savoureux, tout comme l'agneau. Ils avaient des préparations différentes, mais les deux étaient riches en saveur.

La panna cotta était si délicate et crémeuse, et elle était parfaitement assortie à une noisette de framboises très fraîches macérées.

La crème au citron, garnie de meringue, était très citronnée. Et les myrtilles avec lesquelles il était servi étaient pleines de saveur. Il est difficile de trouver des myrtilles avec n'importe quelle saveur. Ceux-ci étaient débordants de saveur.

Et la décadence du gâteau aux truffes au chocolat (il avait en fait la texture et la richesse d'un soufflé), avec du caramel au beurre de cacahuète fondu versé au milieu était palpable.

La mousse au chocolat servie dans une petite croûte à tarte était considérée comme la pièce de résistance par ma femme, mais j'ai préféré le gâteau à la truffe.

Il y avait plus de plats, mais je ne me souviens pas de tous. Je pense que nous avons essayé la plupart des éléments du menu. Une chose concernant les portions : elles sont petites. Au début, je pensais que nous devions passer et ramasser un petit quelque chose de plus sur le chemin du retour. Mais au fur et à mesure que vous avancez dans les cours, il devient clair que ce sera en fait plus que suffisant. Ne surchargez pas le délicieux pain au fromage.


Menu dégustation de Hatfield

Le menu dégustation de sept plats est délicieux et une aubaine à 79 $.

Vous obtenez essentiellement 14 plats, comme pour une table de deux, vous obtenez chacun un plat différent pour chaque plat. C'est bien préparé, la présentation est exceptionnelle, les ingrédients sont très frais et les saveurs sont bien assorties. Le rythme est à peu près correct : vous respirez un peu entre les cours mais ce n'est pas trop long, comme cela s'est produit auparavant à Patina et Providence (pas toujours, mais parfois). Le service variait de très bien à exceptionnel. Ils font un bon travail pour expliquer ce qu'il y a dans chaque plat.

Mon préféré était le hamachi croque madame, avec du prosciutto et un œuf de caille pour compenser la saveur et la texture du hamachi. Bizarrement, cela fonctionne vraiment.

Les raviolini de maïs étaient délicieux. La douceur du maïs dans les petits raviolis était parfaitement assortie à la sauce au poivron rouge.

L'apéritif de poulpe carbonisé et de calmar était également très savoureux.

Le flétan poché était très délicat, même si ce plat n'avait pas vraiment beaucoup de saveur. Ma femme l'a préféré à mon hamachi en croûte de graines de chanvre. J'ai préféré le hamachi.

Le poulet vapeur au babeurre au foie gras, ainsi que le pigeonneau au foie gras étaient de très bons plats. Comme ils ont été servis tous les deux en même temps, nous avons pu comparer. J'ai mieux aimé le poulet, même si le pigeonneau était aussi très bon. C'était la première fois que j'essayais le pigeonneau.

Le steak du hangar était parfaitement tendre et savoureux, tout comme l'agneau. Ils avaient des préparations différentes, mais les deux étaient riches en saveur.

La panna cotta était si délicate et crémeuse, et elle était parfaitement assortie à une noisette de framboises très fraîches macérées.

La crème au citron, garnie de meringue, était très citronnée. Et les myrtilles avec lesquelles il était servi étaient pleines de saveur. Il est difficile de trouver des myrtilles avec n'importe quelle saveur. Ceux-ci étaient débordants de saveur.

Et la décadence du gâteau aux truffes au chocolat (il avait en fait la texture et la richesse d'un soufflé), avec du caramel au beurre de cacahuète fondu versé au milieu était palpable.

La mousse au chocolat servie dans une petite croûte à tarte était considérée comme la pièce de résistance par ma femme, mais j'ai préféré le gâteau à la truffe.

Il y avait plus de plats, mais je ne me souviens pas de tous. Je pense que nous avons essayé la plupart des éléments du menu. Une chose concernant les portions : elles sont petites. Au début, je pensais que nous devions passer et ramasser un petit quelque chose de plus sur le chemin du retour. Mais au fur et à mesure que vous avancez dans les cours, il devient clair que ce sera en fait plus que suffisant. Ne surchargez pas le délicieux pain au fromage.


Menu dégustation de Hatfield

Le menu dégustation de sept plats est délicieux et une aubaine à 79 $.

Vous obtenez essentiellement 14 plats, comme pour une table de deux, vous obtenez chacun un plat différent pour chaque plat. C'est bien préparé, la présentation est exceptionnelle, les ingrédients sont très frais et les saveurs sont bien assorties. Le rythme est à peu près correct : vous respirez un peu entre les cours mais ce n'est pas trop long, comme cela s'est produit auparavant à Patina et Providence (pas toujours, mais parfois). Le service variait de très bien à exceptionnel. Ils font un bon travail pour expliquer ce qu'il y a dans chaque plat.

Mon préféré était le hamachi croque madame, avec du prosciutto et un œuf de caille pour compenser la saveur et la texture du hamachi. Bizarrement, cela fonctionne vraiment.

Les raviolini de maïs étaient délicieux. La douceur du maïs dans les petits raviolis était parfaitement assortie à la sauce au poivron rouge.

L'apéritif de poulpe carbonisé et de calmar était également très savoureux.

Le flétan poché était très délicat, même si ce plat n'avait pas vraiment beaucoup de saveur. Ma femme l'a préféré à mon hamachi en croûte de graines de chanvre. J'ai préféré le hamachi.

Le poulet vapeur au babeurre au foie gras, ainsi que le pigeonneau au foie gras étaient de très bons plats. Comme ils ont été servis tous les deux en même temps, nous avons pu comparer. J'ai mieux aimé le poulet, même si le pigeonneau était aussi très bon. C'était la première fois que j'essayais le pigeonneau.

Le steak du hangar était parfaitement tendre et savoureux, tout comme l'agneau. Ils avaient des préparations différentes, mais les deux étaient riches en saveur.

La panna cotta était si délicate et crémeuse, et elle était parfaitement assortie à une noisette de framboises très fraîches macérées.

La crème au citron, garnie de meringue, était très citronnée. Et les myrtilles avec lesquelles il était servi étaient pleines de saveur. Il est difficile de trouver des myrtilles avec n'importe quelle saveur. Ceux-ci étaient débordants de saveur.

Et la décadence du gâteau aux truffes au chocolat (il avait en fait la texture et la richesse d'un soufflé), avec du caramel au beurre de cacahuète fondu versé au milieu était palpable.

La mousse au chocolat servie dans une petite croûte à tarte était considérée comme la pièce de résistance par ma femme, mais j'ai préféré le gâteau à la truffe.

Il y avait plus de plats, mais je ne me souviens pas de tous. Je pense que nous avons essayé la plupart des éléments du menu. Une chose concernant les portions : elles sont petites. Au début, je pensais que nous devions passer et ramasser un petit quelque chose de plus sur le chemin du retour. Mais au fur et à mesure que vous avancez dans les cours, il devient clair que ce sera en fait plus que suffisant. Ne surchargez pas le délicieux pain au fromage.


Voir la vidéo: Web Exclusive: Giggy Gets a Gift (Janvier 2022).